+33 (0)4 78 54 86 55
Production vidéo, livestreaming, diffusion en direct - Pole-TV

Comment les internautes consomment-ils les contenus en ligne ?

Le consommateur est au cœur de toutes les études. De ses habitudes alimentaires à ses passe-temps culturels, le client type est disséqué par les études, scruté par les entreprises qui cherchent l’élément clé pour le faire basculer dans leur filet. Il reste pourtant difficile d’établir une cartographie exacte des habitudes des consommateurs, surtout lorsqu’il s’agit de l’espace numérique. Des outils de Google Analytics (intéressants mais limités) aux cookies des sites d’e-commerce, les clients n’ont jamais été aussi surveillés. Avec finalement une seule question à l’esprit de tous : comment les internautes consomment-ils les contenus proposés en ligne ?

Des études qui donnent les grandes lignes de la consommation

S’il y a parmi les profils de consommateurs un profil en particulier qui cristallise toutes les interrogations, c’est bien celui de l’internaute. Devenu un acteur majeur dans les stratégies de marketing et de communication, il représente un pan de l’économie facilement atteignable et pourtant, particulièrement évasif. De l’agence Reuters aux agences de publicités en passant par Médiamétrie, tous se sont intéressés à son profil si particulier, véritable reflet des tendances web.

Parmi les 43,8 millions d’internautes recensés en 2014 (soit une augmentation de 1,5% sur l’année), plus de la moitié utilisent leur téléphone pour surfer tandis que presque 30% utilisent leur tablette. Cela ne les empêche pas de se connecter sur plusieurs écrans à la fois. Cette tendance à l’hyper-connexion s’illustre surtout dans la tranche des 25-34 ans.   

Parmi les contenus les plus plébiscités par les internautes, on retrouve la vidéo : 10,2 millions d’internautes regardent chaque jour des vidéos sur ordinateur (soit une augmentation de 13% sur l’année). Tendance qui s’étend à la vidéo à la demande qui totalise 11% des internautes (contre 6% l’année précédente). Par ailleurs, 27,8% des internautes ont déjà consulté les commentaires d’une émission télévisuelle faits sur les réseaux sociaux.  

L’e-commerce capte 34,6 millions d’internautes (soit une hausse de 879 000) avec l’essor des sites collaboratifs (co-voiturages, agro-alimentaires, services entre particuliers). Avec de quoi déstabiliser les enseignes physiques puisqu’en 2012, une étude indiquait que suite aux recherches sur le web, 65% des internautes pouvaient reporter leurs achats ou même changer d’établissement.

Faites-en l’expérience

Pour les entreprises, la compréhension des attentes et des besoins de l’internaute est ainsi capitale. Par exemple, sur une fiche produit, savoir quelle image ou quelle information a attiré l’attention du client peut permettre d’affiner la pertinence du contenu. Au delà des statistiques nationales, le plus important reste le comportement de la cible de marché.

Pour répondre à ces besoins, plusieurs applications et logiciels ont été développés. Parmi lesquels, on peut retrouver :

  • Woorank Web Analytics, partiellement gratuit, qui vous permet de surveiller les performances globales de votre site.
  • Alexa, gratuit, qui analyse le trafic entrant.
  • Crazy Egg, période d’essai de 30 jours, qui analyse les zones de l’écran qui génèrent des clics.
  • Google Analytics, gratuit mais il existe une version premium, qui analyse un large éventail de données.
  • Piwik, gratuit et open-source, qui se concentre sur le comportement utilisateur.

Nous avons parlé du Cloud, puis des solutions d’hébergement et ensuite de l’évolution de la manière de diffuser vos médias. Parce que permettre à votre public de voir vos médias, c’est bien mais savoir exactement s’ils les ont vu (partiellement ou en entier), c’est mieux ! L’analyse, c’est le 3e maître-mot de ReMIX.

La plateforme ReMIX : sortie le 2 novembre 2015.

Recent Posts

2 Comments:

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *